François Léger

20 septembre 2021

Poèmes, prose, humour de certains versificateurs...

 

Voici le FLORILEGE nouveau !

 

      "Poèmes, prose, humour de certains versificateurs...": voilà un appel de titre (selon le jargon journalistique) - ou une accroche (selon le jargon des blogueurs) - destiné, en quelque sorte, à résumer le contenu de FLORILEGE, la "revue trimestrielle de création littéraire et artistique" de septembre 2021  qui nous est proposée par Les Poètes de l'Amitié - Poètes sans frontières, association présidée par Stéphen Blanchard.

Numérisation_20210909 (2)

     Personne ne sera surpris, bien évidemment, de découvrir ainsi le mot "poèmes" en raison du titre de l'association dont émane ce travail. Personne ne sera non plus surpris lorsque j'aurai écrit que la première partie de cette publication est consacrée à la présentation de travaux en vers (vers souvent très, très, libres d'ailleurs).

     Les poèmes nous mènent ainsi à la double page centrale de ce périodique présentant à la fois de la versification et deux belles illustrations en couleur proposées par Rémy Demestre. L'une d'elles, d'ailleurs sous-titrée "Une lueur d'espoir dans un monde de fou", donne une certaine vue de la vie...

      "Poèmes, prose..." avez-vous pu lire au début de cet article... Eh bien, voilà la seconde partie de cette revue qui s'ouvre en prose avec une nouvelle  intitulée "Circonstances atténuantes" et signée de Magali François.

      Suit alors la rubrique "Chroniques, notes de lectures et nouvelles" qui précède un article particulièrement intéressant de Jean-Louis Garitte. Cet auteur nous propose en effet un hommage à Georges Brassens, hommage de réelle qualité qui nous permet de découvrir quelqu'un que, comme nous, certains d'entre vous pensaient peut-être mieux connaître avant cette lecture. Une lecture qui nous emmène tout d'abord  en voyage de Sète à Paris, puis dans les mots de Brassens et la pensée de Brassens. Elle nous informe enfin que nous sommes, en 2021, dans l'année Brassens... 

      Si vous voulez en savoir davantage vous pouvez vous procurer la revue (1) ou prendre contact avec l'auteur en écrivant à l'adresse suivante : jeang.red@gmail.com .

    Revenons alors à "Florilège" et à notre accroche "Poèmes, prose, humour de certains versificateurs..." en plongeant dans la rubrique "Sous le soleil de poésie".  Ici, Kathleen Hyden-David propose un très intéressant article intitulé "Mieux vaut en rire!". L'auteur explique notamment : "L'évolution du langage poétique, particulièrement à la fin du XIXe et au début du XXe, fera de l'humour une forme poétique à part entière. Le poème tendant à la dérision comme par exemple..."

      Et l'auteur de poursuivre: "L'humour règne souvent en effet par ces sortes d'énumérations  ou de répétitions qui tendent vers l'absurde, comme le poème "Dans Paris" du poète surréaliste Paul Eluard..." Souvenez-vous en effet :  "Dans Paris il y a une rue; "Dans cette rue il y a une maison; "Dans cette maison il y a un escalier;  "Dans cet escalier il y a une chambre; "... L'énumération continue jusqu'à ce que tout reparte dans l'autre sens... jusqu'au dernier vers où "La rue renverse la ville de Paris"...

      Kathleen Hyden-David poursuit ses explications et donne des exemples de qualité avant de noter : "L'esprit semble avoir perduré jusqu'à nos jours avec, entre autres, le poète Jacques Charpentreau..." Elle évoque alors le poème de cet auteur intitulé "La mer s'est retirée..." (extrait des "Poèmes pour les amis")... Comme précédemment, il y a (pour en savoir davantage!) la possibilité de se procurer la revue (1) ou d'entrer en contact avec l'auteur : khydendavid@orange.fr .

      Dans "Florilège" se poursuivent ensuite les chroniques, notes de lecture et nouvelles, sans oublier la vie de l'association (présentée en photos) et une page consacrée à Rémy Demestre auteur des deux illustrations  dont nous avons déjà parlé mais aussi de la couverture de la revue. Couverture que vous avez pu apprécier,  Stéphen Blanchard nous ayant adressé "Florilège" pour la présentation de ce numéro 184. Si vous voulez mieux connaître Rémy Demestre, vous pouvez consulter son site : https://www.remydemestre.com ou lui écrire : demestreremy@gmail.com

 

François LEGER

 

(1) Pour tout renseignement concernant la revue, il convient de contacter : aeropageblanchard@gmail.com

     

Posté par ARMEE à 16:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


17 septembre 2021

Un anniversaire à ne pas manquer dans le Var...

 

La cathédrale St-Léonce de Fréjus vous attend

 

Numérisation_20210806 (2)

Pour publication, l'illustration ci-dessus nous a été aimablement fournie par l'Association des Amis de la Cathédrale de Fréjus.

 

Posté par ARMEE à 16:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 septembre 2021

Nouvelles, contes et courts textes forts...

 

   Un recueil de Danyel Camoin

 

      Si la quatrième de couverture de l'ouvrage de Danyel Camoin intitulé "Et si je vous contais..." promet "tout un programme animé dans une ambiance fantastique pouvant aller jusqu'à la réincarnation", je ne peux pas m'empêcher d'approuver partiellement cette présentation dans la mesure où l'auteur fait visiblement, lui-même, la différence entre "réincarnation" et "métempsychose" ! Un seul texte - intitulé d'ailleurs  "Métempsycose" -  un seul texte, très, très curieux, peut faire penser à ce genre de phénomène...

Numérisation_20210830

      De fait, l'auteur n'évoque pas véritablement l'incarnation d'une âme humaine dans un nouveau corps humain après sa mort (ce qui serait alors une réincarnation). Non, il place ici le sujet  - comme il l'indique dans son titre - dans le passage (éventuellement successif) d'une âme dans plusieurs corps humains ou animaux, voire dans des végétaux (ce qui n'est d'ailleurs pas le cas dans sa relation !). Non, il s'agit bien du retour d'une âme humaine dans le corps d'un animal... A partir de là, l'auteur a beaucoup de liberté et se permet de nombreuses libertés qui peuvent surprendre quelque peu le lecteur !

      Toutefois, ce n'est là qu'un texte de ce recueil qui débute par une nouvelle de qualité intitulée "La croisée des regards ou la femme d'un cordonnier" que l'auteur présente d'ailleurs lui-même par cette phrase : "Méfiez-vous des séniors, certains ont encore du ressort".  On a droit ici à un véritable scénario de film policier dont l'action aurait lieu dans un village de province: le cadre dans lequel évoluent les personnages sent bon la campagne que j'ai connue il y a bien des années... lorsque j'étais enfant !

      Les écrits se suivent, non sans présenter ici ou là un certain humour dans les titres... Il en est ainsi, par exemple, de "Ce soir-là... La maison close était fermée" dont il est d'ailleurs difficile de percevoir toute la lumière dans cette affaire policière qui, une fois résolue, permet à l'auteur de faire ce commentaire : "Et dire que, quelques années après, on a fermé définitivement ces maisons déjà closes ! "

       Beaucoup de pages de cet ouvrage auront été tournées lorsque vous arriverez à cette nouvelle à la chute exceptionnelle... Une nouvelle qui - malgré son titre : "N'en faîtes pas un roman ! " - vous donne envie d'en parler ! Ceci d'autant plus que l'on ne peut pas s'empêcher alors de penser à l'une des citations faites par Danyel Camoin au début de ce travail ! Il s'agit de cette phrase de Marcel Pagnol : "On ne meurt pas d'amour. Quelquefois, on meurt de l'amour de l'autre quand il achète un révolver..." Mais, au fait, ne peut-on pas être le meurtrier de quelqu'un dont on est fou d'amour et devenir tout simplement fou ?

       "La règle de deux", l'un des deux courts textes forts mettant un terme à ce travail, traite, c'est évident, d'histoire d'amour (histoires d'amour ?)... Un texte qui mène l'auteur à cette conclusion : "Quels que soient les comptes et quelle que soit l'époque, c'est mathématique, on passe par la règle de deux"...

       Le texte suivant est tout aussi percutant ! "Au coeur du miroir" amène à se demander si, vraiment, l'amour ne tue pas. De fait, lorsque l'on est fou d'amour et que l'être aimé disparaît, lorsque l'on sombre alors dans une sorte de folie, n'est-ce pas une véritable mort ?

         On l'aura compris: le lecteur aura aussi à découvrir, dans ce recueil, des amours fusionnels, c'est à dire des relations humaines vécues dans une sorte de symbiose et d'identification, d'où n'est pas exclue une sorte d'érotomanie. Cela ne surprend d'ailleurs pas véritablement après avoir lu l'Ouverture par l'éditeur : "Attention ! Ce sont des contes pour grandes personnes et tous les personnages qu'on y compte sont imaginaires (...) N'espérez donc pas les croiser dans votre rue, sauf par pure coïncidence indépendante de notre volonté".

François LEGER

-=-=-=-=-=-=-=-

"Et si je vous contais..."

Danyel CAMOIN

Pp éditions

www.provence-poésie.info

 

Posté par ARMEE à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 septembre 2021

Les trente ans du grand orgue de Fréjus (Var)

 

   Saison musicale 2021-2022

 

      A l'occasion des trente ans du grand orgue, l'Association  "Les amis de la cathédrale de Fréjus" nous a fait parvenir son programme de concerts organisés au cours de la saison 2021-2022. Bien évidemment, nous pensons revenir, en temps et en heure, sur ces différents moments musicaux.

      Nos lecteurs peuvent d'ores et déjà prendre dates grâce au document ci-dessous reproduit avec l'aimable autorisation de M. Patrice Caron, président de ladite association.

 

Numérisation_20210811

Numérisation_20210811 (2)

Numérisation_20210811 (3)

 

 

Posté par ARMEE à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 septembre 2021

Ecrire sous l'emprise de l'imagination...

 

    Votre nouvelle en lumière!

Numérisation_20210824

Médiathèque Le Châtelard

23 rue de Meyrin

Ferney-Voltaire

Toutes les informations sur : mediatheque.ferney-voltaire.fr

et sur : www.ferney-voltaire.fr

 

      Depuis le jeudi 15 juillet et jusqu'au samedi 23 octobre 2021, pour la deuxième année consécutive, la ville de Ferney-Voltaire propose - via sa médiathèque Le Châtelard - un concours de nouvelles.

       Après Ananda Devi en 2020, ce concours reçoit cette année le parrainage de Muriel Zürcher. Un auteur que les organisateurs présentent ainsi avant de faire part de tous les détails de ces "joutes littéraires...

Numérisation_20210824 (2)

Numérisation_20210824 (3)

Numérisation_20210824 (4)

Numérisation_20210824 (5)

Numérisation_20210824 (6)

Tous les participants seront informés des résultats via le site de la médiathèque ainsi que sa page

Numérisation_20210824 (7)

Catégorie "Adultes"

Je déclare sur l'honneur que le texte adressé dans le cadre du concours de nouvelles "Lumières" est une oeuvre originale.

Numérisation_20210824 (8)

 

Posté par ARMEE à 15:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


05 septembre 2021

Prochaines soirées à Fayence (Var)

 

  Séances de cinéma et comédie

 

     L'Espace culturel de Fayence (Var) présente ses prochains rendez-vous : deux séances de cinéma et une comédie...

Numérisation_20210902

Numérisation_20210902 (2)

Numérisation_20210902 (3)

 

Posté par ARMEE à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 septembre 2021

Forum des associations de Saint-Raphaël ( Var )

 

  Un intéressant rendez-vous

 

     Ce samedi 4 septembre de 9 h à 20 h, au Jardin Bonaparte et en bord de mer, la ville de Saint-Raphaël (Var) donne un intéressant rendez-vous avec le "Forum des associations". C'est dire qu'elle propose à tous ceux qui le souhaitent de rencontrer l'ensemble du tissu associatif raphaëlois, qu'il soit notamment culturel, sportif, de loisirs, familial, ou caritatif. 

     Ce sera évidemment l'occasion pour les visiteurs de retrouver - ou de découvrir - plus de cent associations avant d'apprécier, à partir de 20 heures, le concert du Shabada  Swing Quintet et, à 21 h 30, le feu d'artifice prévu.

    Si le flyer  ci-dessous - que nous a aimablement fait parvenir le webmaster du site internet de la ville - reprend tous les détails de cette organisation, les visiteurs de ce blog seront très certainement fort nombreux à ne pas pouvoir être présents ce samedi à Saint-Raphaël... Toutefois, d'aucuns auront peut-être envie de se rapprocher de l'une ou l'autre des associations de cette ville... Pour ce faire, ils pourront découvrir l'annuaire des associations en se rendant sur le site associations.ville-saintraphael.fr .

Numérisation_20210901 (2)

 

Posté par ARMEE à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 août 2021

Pourquoi ne pas sortir à Fayence (Var) ?

 

Salsa et cinéma au programme

 

     L'Espace culturel de Fayence (Var) vous propose de nouveaux rendez-vous d'ici à la fin du mois et nous a adressé la présentation de ceux-ci pour que nous nous en fassions l'écho sur ce blog...

      Comme lui, nous vous souhaitons de belles soirées !

Numérisation_20210827

Numérisation_20210827 (4)

Numérisation_20210827 (2)

Numérisation_20210827 (3)

 

Posté par ARMEE à 18:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 août 2021

Le thème de votre nouvelle? Fantastique, libre ou "de l'année"

           

          L'Association Provence-poésie propose...

 

Numérisation_20210727

Numérisation_20210727 (2)

Posté par ARMEE à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 août 2021

Découvrir un prix de poésie 2021...

 

  Avec "Nusa" de Nada Skaff

 

     Prix de poésie 2021 Yolaine et Stephen Blanchard décerné par l'association "Les poètes de l'amitié-poètes sans frontières" à Dijon, le recueil de Nada Skaff intitulé "Nusa" m'a été adressé, sans que je n'en sois vraiment surpris (!), pour recension sur ce blog par ... Stephen Blanchard... qui a également co-écrit, avec Yolaine Blanchard, la préface de cet ouvrage!

Numérisation_20210812

    Toutefois, je ne suivrai nullement les auteurs de ces lignes qui présentent ces pages en les intégrant en quelque sorte à la vie de l'auteur uniquement, lignes qui expriment "une urgence à dire la déchirure de l'exil, l'amour ancré sur la perte douloureuse d'une patrie gravée dans le coeur et l'âme (le Liban) , à jamais présente dans les souvenirs profondément enracinés et le pont vital construit en direction de la terre d'accueil (l'Italie) ".  Non pas que je sois en désaccord avec cette perception des choses qui semble être d'évidence à la lecture de ce travail, mais parce que celui-ci m'invite à la réflexion sur la forme et à la mise en exergue de certaines de ces pièces trouvées au fur et à mesure de leur découverte...

    Sur la forme, je regretterai, comme à mon habitude (!), de ne pas avoir trouvé ici de vers charpentés comme le veut la poésie classique... Toutefois, si nous ne sommes pas face à des alexandrins, il est vrai que constrution d'un poème et musicalité ne sont pas véritablement absentes...

    De fait, si nous avons devant les yeux des vers libres, une forme d'écriture qui ne convainc pas forcément tous les prosateurs (!), Nada Skaff nous montre aussi qu'elle n'est pas ennemie d'une certaine "technique poétique" en nous proposant par exemple "Calligramme à mon père". Cela fait d'autant plus plaisir que le calligramme n'est pas, de nos jours, une écriture très fréquente alliant la forme et le fond...  Tout le monde n'est pas Apollinaire!

    Quant à la musicalité, elle est présente à plusieurs reprises et plus particulièrement dans le poème intitulé - à juste titre ! - "Donnez-moi"... Sens et sonorité constituent ici le souhait que l'on pourrait formuler en arrivant sur cette terre, l'espérance de la personne venant au monde: "Donnez-moi l'air frais que je puisse respirer", "Donnez-moi le soleil que je sente le rai", "Donnez-moi du coeur, donnez-moi du courage"... "Donnez-moi tout ce qui donne la paix"... "Donnez-moi l'oeil éperdu de l'amour"... Voilà qui donnerait à chacun son bonheur et sa liberté en respectant la liberté de l'autre!

     Par ailleurs, je pense que Nada Skaff doit toujours avoir en mémoire, tout comme moi, "Sur trois marches de marbre rose" d'Alfred de Musset ! De fait, elle se souvient de l'importance du choix des mots qui rend une musique à nulle autre pareille, cette musique qui est elle-même poésie... Ne lit-on pas, sous sa plume, dans "Retour", "Elle est là", "indicible, irréductible, insaisissable", "radieuse, lumineuse, ineffable", "et je frémis du bonheur  d'en être effleurée"?

     Dans "14 mai 2018", on comprend que la femme est bien présente sous ces vers :"Si ceci est le summum", "que serait l'envergure", "de l'amour hors-normes", "des mères aux enfants ?", "Mais tu n'as que vingt ans", "de cet amour tu n'as cure", "et chaque rire à pleines dents"... La femme est bien présente, mais le poète s'est peut-être égaré pour ne pas savoir que le cordon ombilical n'a peut-être pas été coupé non plus chez cet enfant, même à ... vingt ans!

      Voilà donc un recueil de poésies mais aussi de messages d'amour...

                                                    François LEGER

 

-=-=-=-=-=-=-=-

          Nada Skaff

            Nusa

   Collection Florilège

Editions FRANCE LIBRIS

 

Posté par ARMEE à 15:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 août 2021

Pourquoi se rendre à Fayence du 20 au 28 août ?

 

  Concerts et commémoration

 

    Dans notre article intitulé "Prochains rendez-vous de Fayence (Var)", mis en ligne le mercredi 4 août, nous vous avons présenté les manifestations annoncées par la Direction  de l'Animation, du Patrimoine Et de la Culture (D.A.P.E.C.) de cette ville jusqu'au vendredi 13...

     Aussi, pour les personnes impatientes de connaître les autres moments privilégiés prévus en ces lieux, voici la suite du calendrier de ce mois-ci proposés par la D.A.P.E.C.

 

Numérisation_20210804 (9)

ECOUTER

Numérisation_20210806 (3)

CONCERT

SAMEDI 28 AOUT à 21 h - THEATRE DE VERDURE ****

PATA NEGRA - Musique SALSA ****

Durée : 1 h 30 - Tarif : 8 € - Gratuit jusqu'à 12 ans inclus

Numérisation_20210804 (12)

Numérisation_20210728 (4)

Posté par ARMEE à 18:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 août 2021

Troisième édition des "Estivales BAROQUES" de Fréjus (Var)

 

 Un moment à ne pas manquer

 

Numérisation_20210806

Pour publication, l'illustration ci-dessus nous a été aimablement fournie par l'Association des Amis de la Cathédrale de Fréjus.

 

Posté par ARMEE à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 août 2021

La création littéraire est bien un chemin secret...

 

Suivez le en prenant la plume!

 

       L'association "Tu Connais la Nouvelle?" et la Ville de Saint-Jean  de Braye organisent, depuis trente ans, un concours de nouvelles ouvert à toute personne âgée de plus de 16 ans. Ce concours attire des passionnés du monde entier et a vu éclore quelques jeunes pousses!

      Sur la demande des organisateurs, nous sommes heureux de vous présenter les conditions de participation à ces joutes littéraires dont le thème est, cette année, "Chemins secrets".

     Vous aurez tout le temps de peaufiner vos travaux puisque vous pourrez participer à ce concours d'ici au 14 janvier 2022. Pour ce faire, vous trouverez ci-après son règlement et la fiche de renseignements que vous aurez également à faire parvenir avec votre travail.

     Notons enfin que les résultats seront proclamés lors de la Nuit de la Nouvelle, le 13 mai 2022, puis mis en ligne sur le site www.tuconnaislanouvelle.fr ...

Numérisation_20210727 (4)

Numérisation_20210727 (5)

Numérisation_20210727 (6)

Numérisation_20210727 (7)

 

Posté par ARMEE à 15:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 août 2021

Renaissance sonore à Saint-Maximin-la-Sainte-Baune (Var)

 

 Récitals d'orgue et de clavecin

 

   Du 8 au 15 août, le Festival proposé à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume attirera, bien évidemment, de très nombreux mélomanes varois qui ne voudront pas manquer cet évènement marquant la renaissance de l'Académie de musique française de cette ville, mais aussi nombre de touristes ne résistant pas à l'appel de ces harmonies d'orgue et de clavecin que feront partager des instrumentistes de haut niveau.

  Ces derniers feront d'ailleurs explorer la richesse et la complémentarité de ces deux instruments au cours d'une semaine que vous découvrirez ci-après grâce à la présentation qu'en font les organisateurs.

  Voici le programme de ces moments musicaux qui pourront générer chez vous des... souvenirs d'une grande qualité !

 

Numérisation_20210804 (13)

Numérisation_20210804 (7)

Numérisation_20210804 (8)

Numérisation_20210804 (14)

Posté par ARMEE à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 août 2021

Prochains rendez-vous de Fayence (Var)

  

  Concert, cinéma et spectacle

 

      Nous ne vous présenterons pas aujourd'hui la séance de cinéma prévue, au Théâtre de Verdure, pour ce dimanche 8 août à 21h30 puisque cela a été chose faite  dans notre article du  29 juillet intitulé "Les rendez-vous de Fayence d'ici au dimanche 8 août".

      En revanche vous trouverez ci-après tous les détails concernant le concert de ce samedi 7, les séances de cinéma proposées d'ici au mercredi 11 - sans oublier le spectacle du vendredi 13 - détails tels qu'ils nous ont été donnés par les organisateurs.

 

Numérisation_20210804 (9)

Numérisation_20210804 (11)

Numérisation_20210804 (12)

Copie de Numérisation_20210804 (9)

 MARDI 10  AOÛT à 18h30

Salle IRIS BARRY

Port du masque et gestes barrières obligatoires - Jauge à 49 places

Numérisation_20210804 (10)

SPECTACLE

VENDREDI 13 août à 21 h 30 - THEATRE DE VERDURE****

 MAGI'QUEEN - TRIBUTE

Durée : 1 h 30 - Tarifs :15 euros, puis 7 €  jusqu'à 12 ans inclus

Numérisation_20210728 (4)

Posté par ARMEE à 13:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 août 2021

Ce maître a vraiment du chien!

 

     L'artiste du bord de mer...

 

        Si vous êtes passé à Sainte-Maxime (Var) ou à Saint-Raphaël (où ces photos ont été prises par Joseph Buissart) pouvez-vous ne pas dire que ce maître a vraiment du chien en le voyant s'occuper ainsi de ce bel animal ?

        Puis, en revenant un peu plus tard en ces lieux, découvrant la naissance de ces chiots, n'auriez-vous pas l'idée de penser que cet homme mérite bien que l'on se souvienne de lui comme de "L'artiste du bord de mer..." ?

       Car, si notre homme est remercié par quelques passants ne manquant pas de mettre quelques pièces à sa disposition, n'est-il pas vrai que ce garçon - sur le sable qu'il travaille avec bonheur - a de l'or dans les mains ?

20210801_111758(1)

20210801_123514

 

Posté par ARMEE à 18:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 juillet 2021

Les rendez-vous de Fayence d'ici au dimanche 8 août

 

Sur les planches ou sur l'écran

 

      L'Espace Culturel de Fayence nous a fait parvenir, afin que nous puissions vous en donner connaissance ci-dessous, la programmation et la présentation de ses prochaines manifestations...

     Ainsi pourrez-vous retrouver un concert prévu pour ce vendredi 30 juillet (déjà présenté précédemment)  et des invitations devant un écran noir d'ici au dimanche 8 août.

Numérisation_20210728

Numérisation_20210728 (5)

Numérisation_20210728 (2)

Numérisation_20210728 (3)

Numérisation_20210728 (4)

 

 

Posté par ARMEE à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 juillet 2021

Rimez et tentez votre chance auprès d'un éditeur...

 

           Prix de Poésie Histoire et Mémoire

 

                  Les habitués de ce blog ont, pour la plupart, la plume qui les démange... que ce soit en prose ou en vers. Nous sommes donc heureux de vous proposer ci-dessous le règlement du Prix de Poésie qu'organisent pour la première fois les Editions des Deux Rues.

                   Persuadés que vous souhaiterez en savoir plus sur ce "Prix de Poésie Histoire et Mémoire" et sur ses organisateurs, nous vous invitons à rendre une visite sur leur site : www.editionsdes2rues.com

Numérisation_20210718

Posté par ARMEE à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juillet 2021

La lisière de l'Ailleurs...

 

  "Ombres" de Michel Santune

 

     Grand Prix de Poésie de la ville de Béziers 2019, le recueil de Michel Santune "Ombres" surprend le prosateur que je suis quant à la forme de l'écriture et étonnera probablement un certain nombre de  lecteurs que l'auteur emmène à la lisière de l'Ailleurs tout au long de ces pages...

Numérisation_20210630

      La forme de l'écriture ? Sachez tout d'abord que je ne fais nullement partie de ces personnes pensant que, aujourd'hui, l'alexandrin est une forme quelque peu surannée. Bien au contraire, les règles de rythme et de musicalité propres à la poésie ne manquent pas d'un certain charme et permettent très souvent de donner une réelle amplitude à la pensée ainsi exprimée.

     Point ici de rimes et de versification dans ce recueil dont la forme semble libre, très libre, ne cèdant même pas à la moindre ponctuation et se présentant pratiquement en bas-de-casse, une majuscule n'ornant même pas le début des poèmes...

    En revanche, j'ai fort apprécié ce voyage à la lisière de l'Ailleurs auquel ce travail convie. Un travail en trois parties principales: "Miroitements de l'obscur", "L'île" et "Célébration de l'invisible".

   Evoquant des ombres glissant "lentement le long des escaliers de l'antique maison"  et d'autres venant "à leur rencontre pour leur donner le souffle",  Michel Santune s'interroge : "où vont-elles"...  Tout en se demandant où elles se rendent il les trouve "bourdonnantes de voix que je crois reconnaître"  avant de devenir plus précis et d'indiquer : "celles d'amis en allés"  qui, lui semble-t-il, "m'appellent sans que je puisse les rejoindre"...

     On comprend dès lors que cet ouvrage nous mènera à nous intéresser à notre monde du visible, mais aussi à celui de l'invisible... Toutefois, on peut se demander si les "ombres" du poète ne sont pas imaginaires, seulement destinées à nous convaincre de poursuivre le voyage auquel il nous invite. Le moment est donc venu de nous interroger et de nous demander si nous n'avons pas, personnellement, vécu quelques moments similaires, ces moments dont on réfléchit - ultérieurement - à la réalité... Alors que vous étiez en pleine rêverie dans votre fauteuil, n'avez-vous pas - au moins une fois - eu l'impression d'une présence derrière vous?

     Curieuse sensation alors que vous étiez absolument seul dans cette pièce de votre logement, une sensation que vous avez pourtant gardée en mémoire et à propos de laquelle vous pourriez faire vôtres ces trois lignes du recueil: "c'est poursuivre l'ombre"  "qui danse autour de nous"  "toujours insaisissable ". Et, Michel Santune de se demander à cet instant : "peut-on se possèder soi-même". Sa réponse tombe alors d'évidence : "cela est impossible"... "on continue de se chercher"... "sous les épaisses frondaisons de la mémoire"... "à se perdre dans la forêt"... "impénétrable de soi-même".

     Il ajoute d'ailleurs, à propos de la sensation qui fut vôtre : "on sait que quelqu'un nous regarde"... "qui n'a pas de forme visible"... "quelqu'un qui s'ébroue comme un arbre" !

      On aura compris ici la quintessence de la réflexion qui nous est livrée à la "lisière marquant le seuil d'une forêt"... "si profonde que nul ne peut la pénétrer". Et, de conclure vraiment: "non nul ne pourrait lire"... "en ce fouillis de branches torves"... "le message si bien caché"...

       N'existe-t-il pas pourtant de véritables initiés ? Toujours est-il que le poète en est ici, comme vous et moi, à poser cette question sur la quatrième de couverture: "La mort n'est-elle pas la naissance à une autre forme de vie?"

 

François LEGER

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

"Ombres"

Michel Santune

Editions du Petit Pavé

www.petitpave.fr

 

 

Posté par ARMEE à 17:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 juillet 2021

De bonnes soirées en perspective à Fayence (Var)

 

           Sur l'écran noir ou sur les planches...

 

             Les fidèles de ce blog semblent s'habituer à y retrouver, chaque semaine, le programme des divertissements proposés par la ville de Fayence (Var)...

             Aussi est-ce avec plaisir que nous leur faisons part, ci-dessous, des nouveaux rendez-vous  proposés et présentés par l'Espace Culturel !

Numérisation_20210721 (7)

Numérisation_20210721 (8)

Numérisation_20210721 (9)

Numérisation_20210721 (10)

Numérisation_20210721 (11)

 

Posté par ARMEE à 17:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]