Trinque ta vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 * Un auteur ressent parfois une expression qui s'impose comme une nécessité à faire partager...
Tout le monde se souvient de ce fameux : " Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur nos têtes ? ",  un vers merveilleux qui ne résistera pas forcément à l'analyse de fond des personnes les plus puristes... Cela dit, parce que "Trinque ta vie " peut apparaître comme une faute grossière dans la mesure où le verbe  trinquer est intransitif et n'accepte donc pas de complément d'objet direct...

Alors ? Alors nous sommes entrés en contact avec son auteur, Jacques BERNARD, un homme fort aimable qui s'est expliqué spontanément : "Je ne ferai pas l'historique du titre (il n'en a pas), c'est parti sur une idée, des sons, c'est tout. Comme disait un copain chanteur (J. M. Le Bihan) : suite à un mauvais enregistrement, s'il y a des fautes, elles font partie de mon expression... "

Puis, disant respecter les puristes de la langue française, de conclure : "Tout ce qui compte pour moi, c'est de donner le maximum sur scène et de faire plaisir au public."