Les habitants de nos campagnes

préparent aussi la Fête de Noël !

 

lumiere2

sapin bleuCertes, une loi sur la laïcité a été votée dans notre pays en 1905 après des siècles durant lesquels avait règné le catholicisme, mais il n'a pas été dit pour autant que nous, Français de souche, ne pouvions plus êtres catholiques... Il ne nous a d'ailleurs jamais été prouvé, ni dit, depuis cette fameuse loi, s'il y avait un Dieu et, dans le cas d'une telle existence, l'attitude que nous devions avoir vis-à-vis de lui.

La France est encore aujourd'hui un pays dans lequel règnent la liberté de pensée et la liberté d'expression, encore que ce dernier point sera discuté par des journalistes qui, comme moi, auront retrouvé de temps à autre certains de leurs papiers nettement réduits par rapport à l'article d'origine.

Toutefois, je continue de penser que cette liberté de pensée et d'expression est essentielle pour le bonheur de mes concitoyens...

Par exemple, lorsque je me suis marié, nos témoins - ceux de mon épouse et les miens - étaient catholiques comme les mariés sauf deux...L'un des miens était un ami que je connais maintenant depuis cinquante ans et qui est de religion juive, l'autre, une amie anglaise qui me recevait chaque année, quelques jours chez elle, au Pays de Galles, aujourd'hui disparue, était de religion anglicane...

Si quelqu'un avait tenté d'empêcher mon mariage dans ces conditions, je crois que je me serais mis en colère car, pour moi, la laïcité génère dans mon esprit la liberté de pensée et aussi celle d'agir en fonction de ses convictions, des convictions générées par des faits importants et obligeant à accepter l'autre...

Je veux dire que je n'accepterai pas de migrants blessant l'un de mes compatriotes seulement par haine en s'en tenant à sa religion qui l'invite à tuer son prochain, je ne peux pas non plus accepter ces tueries de terroristes que nous avons connues depuis quelques mois: comment admettre un homme, ne vivant pas trop mal dans son pays, le quittant pour aller tuer d'autres hommes ailleurs?

Ce n'est pas là ma conception de la laïcité et de la liberté...

 

Lumière 1

P1010724                                         Aussi en cette période durant laquelle approche "La trêve des confiseurs", suis-je heureux que des hommes et des femmes soient restés fidèles à la Fête de Noël et la préparent avec bonheur un peu partout, y compris sur la Côte D'Azur où j'ai le bonheur de résider...

François LÉGER

 

Crédit Photos: Agnès TUO