Stephen BLANCHARD veut croire que

l'amour existe sans l'ombre d'un regret...

 

             Par François LÉGER

 

Pendant que toute la famille s'était réunie pour prendre connaissance du dernier livret de notre ami Stephen Blanchard - livret qui nous est parvenu hier soir - chacun se devant de prendre la parole pour donner sa propre idée sur ce travail mené " A la lisière des enfantements" un seul des invités, l'air endormi dans sa couche, semblant complètement désintéressé par les propos de qualité dont les uns et les autres se gargarisaient, semblait certes...fort intéréssé par tout ce qu'il entendait et surtout très heureux de ne pas avoir à intervenir dans ces discours qui lui semblaient être dignes de nombre de clients d'un marché hebdomadaire de campagne... seulement !

A la lisière des enfantements

Mais il est vrai que ce très jeune enfant sortait pratiquement du liquide amyotique offert par sa mère pendant ces derniers temps... De ce fait il avait bénéficié de propos tenus - surtout par des médecins et des membres du corps médical - qui l'avaient beaucoup plus intéressé que ce verbiage de la salle de réception dont il a été question précédemment. D'autant plus que notre bébé était beaucoup plus intéressé par tous ces échanges de savants ou de chercheurs.. Eh oui, dès qu'il eut atteint sa dixième année, il fallut bien se rendre compte que cet enfant, vivait pratiquemenent constamment en état de rémanence pour nombre de problèmes et que son bonheur de vivre serait là...

 Ne pas regarder derrière, mais devant ..

 avec simplicité et gentillesse...

Eh oui ! Voilà bientôt un jeune homme que nombre d'adultes n'allaient plus pouvoir suivre dans ses raisonnements... Mais sa simplicité et sa gentillesse allaient faire de lui un homme que tout le monde allait apprécier dans son villlage et à l'extérieur... Y compris par notre ami Stéphan Blanchard qui vous emmène - si nécessaire - dans des dédales de chemins que vous ne serez pas seul à découvrir avec joie et à en apprécier la qualité...